NOUVELLES

VACCINATION ANTI COVID-19 : ACCÈS LIBRE POUR LES PREMIÈRE ET DEUXIÈME DOSES RÉSERVÉ AUX PLUS DE 12 ANS

Tous les jours, de 8h à 20h, les plus de 12 ans peuvent accéder sans réservation au pôle de vaccination anti Covid-19 de Pollein-Grand Place, pour l’administration des 1e et 2e doses.

Ils doivent être munis de leur carte sanitaire et d’une pièce d’identité.

Pour les mineurs, la présence d’un seul parent/accompagnateur est recommandée au moment de la vaccination.

Les personnes ayant reçu leur première dose de vaccin en dehors de la Vallée d’Aoste doivent présenter le certificat de vaccination qui leur a été délivré.

À l’heure actuelle, ces dispositions d’accès ne s’appliquent pas aux enfants âgés de 5 à 11 ans, pour lesquels la réservation doit toujours être effectuée sur le portail
prenotazioni.vaccinicovid.gov.it

je me vaccine

43

79.706

Nombre total de personnes vaccinées aujourd’hui en Vallée d’Aoste – troisième dose

Nombre total de personnes vaccinées en Vallée d’Aoste – troisième dose

6

6

100.616

97.019

Nombre total de personnes vaccinées aujourd’hui en Vallée d’Aoste – première dose

Nombre total de personnes vaccinées aujourd’hui en Vallée d’Aoste – deuxième dose

Nombre total de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin depuis le début de la campagne de vaccination en Vallée d’Aoste

Nombre total de personnes complètement vaccinées en Vallée d’Aoste

Données actualisées au 28/06/2022 – h 22:23

je te protège

je me vaccine

Nombre total de personnes vaccinées aujourd’hui en Vallée d’Aoste – troisième dose

Nombre total de personnes vaccinées en Vallée d’Aoste – troisième dose

Nombre total de personnes vaccinées aujourd’hui en Vallée d’Aoste – première dose

Nombre total de personnes vaccinées aujourd’hui en Vallée d’Aoste – deuxième dose

Nombre total de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin depuis le début de la campagne de vaccination en Vallée d’Aoste

Nombre total de personnes complètement vaccinées en Vallée d’Aoste

Données actualisées au 28/06/2022 – h 22:23

je te protège

La vaccination de masse a commencé en Vallée d’Aoste le 1er mars 2021.
Sa première phase a privilégié les catégories ciblées par le Plan national de vaccination anti Covid-19 du Ministère de la Santé, dispositions transposées dans le Plan de vaccination régional. Elle a été progressivement étendue aux différentes tranches d’âge, avec l’autorisation de l’EMA et de l’AIFA.
Le 1er décembre 2021, l’Agenzia italiana del farmaco (AIFA) a autorisé l’administration du vaccin Comirnaty aux enfants âgés de 5 à 11 ans, à dose réduite (un tiers de la dose autorisée pour les adultes et les adolescents) et avec une formule spécifique.
PREMIÈRE ET DEUXIÈME DOSES
Toutes les personnes qui n’ont pas encore été vaccinées et pour lesquelles la vaccination a été autorisée par l’EMA et l’AIFA peuvent prendre rendez-vous.
TROISIÈME DOSE (« booster »)
Toutes les personnes de plus de 12 ans qui ont reçu leur deuxième dose de vaccin depuis au moins 4 mois peuvent prendre rendez-vous.
Les vaccins utilisés pour la troisième dose seront ceux reposant sur la technologie de l’ARN messager, à savoir Comirnaty de Pfizer/BioNTech ou Spikevax de Moderna, selon les doses disponibles, indépendamment du vaccin utilisé pour les doses précédentes
La vaccination de masse a commencé en Vallée d’Aoste le 1er mars 2021.

Sa première phase a privilégié les catégories ciblées par le Plan national de vaccination anti Covid-19 du Ministère de la Santé, dispositions transposées dans le Plan de vaccination régional. Elle a été progressivement étendue aux différentes tranches d’âge, avec l’autorisation de l’EMA et de l’AIFA.

Le 1er décembre 2021, l’Agenzia italiana del farmaco (AIFA) a autorisé l’administration du vaccin Comirnaty aux enfants âgés de 5 à 11 ans, à dose réduite (un tiers de la dose autorisée pour les adultes et les adolescents) et avec une formule spécifique.

PREMIÈRE ET DEUXIÈME DOSES
Toutes les personnes qui n’ont pas encore été vaccinées et pour lesquelles la vaccination a été autorisée par l’EMA et l’AIFA peuvent prendre rendez-vous.
TROISIÈME DOSE (« booster »)
Toutes les personnes de plus de 12 ans qui ont reçu leur deuxième dose de vaccin depuis au moins 4 mois peuvent prendre rendez-vous
Les vaccins utilisés pour la troisième dose seront ceux reposant sur la technologie de l’ARN messager, à savoir Comirnaty de Pfizer/BioNTech ou Spikevax de Moderna, selon les doses disponibles, indépendamment du vaccin utilisé pour les doses précédentes.

SARS-Cov-2 ? COVID-19 ? Qu’est-ce que c’est ?

Le syndrome respiratoire aigu sévère Coronavirus-2 (SARS-Cov-2) est le nom qui a été donné au nouveau coronavirus de 2019. COVID-19 est le nom de la maladie associée à ce virus.
SARS-Cov-2 est une nouvelle souche de coronavirus qui n’avait pas été précédemment identifiée chez l’homme.

Les vaccins actuellement disponibles ont été adoptés à l’issue de procédures d’autorisation rigoureuses. Le vaccin stimule l’organisme à activer un mécanisme de protection (comme la production d’anticorps) qui empêche le virus responsable de la COVID-19 de pénétrer dans nos cellules et prévient ainsi l’apparition de la maladie.
Les vaccins n’ont été autorisés qu’après une évaluation minutieuse de leur profil de sécurité, sur la base des études réalisées au cours de la phase d’essai.
Dans tous les cas, le profil de sécurité de chaque vaccin est contrôlé en permanence.

Vaccins et sécurité

Les vaccins actuellement disponibles ont été adoptés à l’issue de procédures d’autorisation rigoureuses. Le vaccin stimule l’organisme à activer un mécanisme de protection (comme la production d’anticorps) qui empêche le virus responsable de la COVID-19 de pénétrer dans nos cellules et prévient ainsi l’apparition de la maladie.
Les vaccins n’ont été autorisés qu’après une évaluation minutieuse de leur profil de sécurité, sur la base des études réalisées au cours de la phase d’essai.
Dans tous les cas, le profil de sécurité de chaque vaccin est contrôlé en permanence.

Adhérez à la campagne régionale
de vaccination ANTI COVID-19

L’adhésion à la vaccination est fortement recommandée en tant que démarche responsable à l’égard de la collectivité.

A partir du 15 février 2022, pour les personnes âgées plus de 50 ans, le vaccin est obligatoire.

Dans les centres de vaccination suivants :

Avant la vaccination, vous devez :

  • Vous habiller avec des vêtements confortables, car le vaccin sera administré dans le muscle deltoïde (partie haute du bras).

  • Les chemises et les cravates sont déconseillées

  • Après la vaccination, vous devrez rester sous observation pendant 15 minutes.

Important

Présentez-vous à l’heure pour la vaccination, muni de votre carte sanitaire électronique et d’une pièce d’identité en cours de validité.

Les mineurs doivent se présenter au centre de vaccination avec le consentement (formulaire téléchargeable sur le portail Poste au moment de la réservation) signé des deux parents ou de la personne exerçant l’autorité parentale.
Ils doivent être accompagnés d’un de leurs parents ou d’une personne exerçant l’autorité parentale.

Vaccins anti-COVID-19 à ARN Messager

Les vaccins comme Pfizer/BioNTech et Moderna sont très similaires et ont été évalués comme équivalents par le CTS (Comité technique et scientifique) de l’AIFA : ils utilisent la même technologie à l’ARN messager, ont une efficacité très élevée, presque égale, sont tous deux sûrs, avec des effets secondaires modestes et qui disparaissent le plus souvent en quelques jours, sans nécessiter d’intervention. Les deux vaccins actuellement disponibles déclenchent une excellente réponse immunitaire après l’administration des deux doses à trois ou quatre semaines d’intervalle. Leurs effets ont été étudiés sur des dizaines de milliers de personnes selon les méthodes scientifiques les plus rigoureuses.

Vaccins anti-COVID-19 à ARN Messagerh4>

Les vaccins comme Pfizer/BioNTech et Moderna sont très similaires et ont été évalués comme équivalents par le CTS (Comité technique et scientifique) de l’AIFA : ils utilisent la même technologie à l’ARN messager, ont une efficacité très élevée, presque égale, sont tous deux sûrs, avec des effets secondaires modestes et qui disparaissent le plus souvent en quelques jours, sans nécessiter d’intervention. Les deux vaccins actuellement disponibles déclenchent une excellente réponse immunitaire après l’administration des deux doses à trois ou quatre semaines d’intervalle. Leurs effets ont été étudiés sur des dizaines de milliers de personnes selon les méthodes scientifiques les plus rigoureuses.

Vaccin à vecteur viral

Un vaccin à vecteur viral, comme Vaxzevria d’AstraZeneca et Janssen de Johnson&Johnson utilise un virus pour transporter dans la cellule une partie de l’agent pathogène dont il doit prévenir l’infection. Dans le cas du vaccin Vaxzevria développé par AstraZeneca et approuvé par les autorités européennes, le vecteur est une version affaiblie de l’adénovirus de chimpanzé, qui contient le matériel génétique de la protéine spike du SARS-Cov-2 lui permettant d’infecter la cellule humaine. Le système immunitaire s’active contre cette protéine et produit des anticorps qui, si le sujet entre en contact avec le virus par la suite, le protègent de l’infection.

Vaccination pour les personnes guéries de la COVID-19

Les personnes guéries de la COVID-19 peuvent être vaccinées 3 mois après leur guérison.
Si elles reçoivent une convocation pour la vaccination dans les 6 mois suivant la maladie, elles ne recevront qu’une seule dose de vaccin, qui permettra de compléter leur immunisation.

Vaccination pour les personnes guéries de la COVID-19

Les personnes guéries de la COVID-19 peuvent être vaccinées 3 mois après leur guérison.
Si elles reçoivent une convocation pour la vaccination dans les 6 mois suivant la maladie, elles ne recevront qu’une seule dose de vaccin, qui permettra de compléter leur immunisation.

Vaccination, allergies, asthme

Les personnes allergiques qui souffrent des pathologies suivantes peuvent être vaccinées : conjonctivite, rhinite, asthme bronchique contrôlé, urticaire chronique, dermatite de contact, allergie au nickel, dermatite atopique, eczéma, syndrome oral allergique dû à des réactions croisées pollens-aliments, angiœdème idiopathique.

Il est recommandé à ce type de patient allergique de suivre attentivement son traitement pharmacologique de base, ainsi que l’éventuelle immunothérapie spécifique prescrite par son médecin traitant, afin d’être en bonne condition le jour de la vaccination anti Sars Cov-2.

Ce patient doit rester sous observation pendant 15 minutes après l’injection.

Les patients souffrant d’asthme sévère persistant, facilement décompensable, avec ou sans antécédents de choc anaphylactique avec arrêt cardio-respiratoire, peuvent être vaccinés, mais dans un cadre protégé, puis tenus sous observation pendant 60 minutes.

Pour les patients souffrant d’asthme non contrôlé par une thérapie à domicile, la vaccination est reportée jusqu’au moment où la thérapie antiasthmatique permet la compensation clinique.

Les patients ayant des antécédents de choc anaphylactique avec arrêt cardio-respiratoire lié à des aliments, aux venins d’hyménoptères, au latex et aux médicaments doivent répondre à un autre questionnaire afin de cibler leur risque clinique individuel ; ils seront dans la mesure du possible vaccinés dans un cadre protégé et tenus sous observation pendant 60 minutes.

Les patients souffrant d’asthme sévère persistant, facilement décompensable, avec ou sans antécédents de choc anaphylactique avec arrêt cardio-respiratoire, peuvent être vaccinés, mais dans un cadre protégé, puis tenus sous observation pendant 60 minutes.

Les patients ayant expérimenté une grave réaction allergique (choc anaphylactique) après une première dose de vaccin anti Sars Cov-2 et présentant une allergie démontrée au Macrogol (polyéthylène glycol ou PEG) ou au polysorbate ne doivent pas être vaccinés contre la Sars Cov-2.

Vaccinazione
allergie, asma

Les personnes allergiques qui souffrent des pathologies suivantes peuvent être vaccinées : conjonctivite, rhinite, asthme bronchique contrôlé, urticaire chronique, dermatite de contact, allergie au nickel, dermatite atopique, eczéma, syndrome oral allergique dû à des réactions croisées pollens-aliments, angiœdème idiopathique.

Il est recommandé à ce type de patient allergique de suivre attentivement son traitement pharmacologique de base, ainsi que l’éventuelle immunothérapie spécifique prescrite par son médecin traitant, afin d’être en bonne condition le jour de la vaccination anti Sars Cov-2.

Ce patient doit rester sous observation pendant 15 minutes après l’injection.

Pour les patients souffrant d’asthme non contrôlé par une thérapie à domicile, la vaccination est reportée jusqu’au moment où la thérapie antiasthmatique permet la compensation clinique.

Les patients ayant des antécédents de choc anaphylactique avec arrêt cardio-respiratoire lié à des aliments, aux venins d’hyménoptères, au latex et aux médicaments doivent répondre à un autre questionnaire afin de cibler leur risque clinique individuel ; ils seront dans la mesure du possible vaccinés dans un cadre protégé et tenus sous observation pendant 60 minutes.

Les patients souffrant d’asthme sévère persistant, facilement décompensable, avec ou sans antécédents de choc anaphylactique avec arrêt cardio-respiratoire, peuvent être vaccinés, mais dans un cadre protégé, puis tenus sous observation pendant 60 minutes.

Les patients ayant expérimenté une grave réaction allergique (choc anaphylactique) après une première dose de vaccin anti Sars Cov-2 et présentant une allergie démontrée au Macrogol (polyéthylène glycol ou PEG) ou au polysorbate ne doivent pas être vaccinés contre la Sars Cov-2.

Certificat vert Covid 19 ou green pass

Certificat vert Covid 19 ou green pass

Le Certificat vert Covid-19 (ou green pass) est une attestation qui comporte un code-barres à deux dimensions (QR Code) et un sceau électronique qualifié.

Certificat vert Covid 19 ou green pass de base

Ce certificat est délivré à la suite de la vaccination contre la SARS-Cov-2, ou de la guérison de l’infection par la SARS-Cov 2 ou du résultat négatif d’un test moléculaire ou antigénique rapide de détection du virus SARS-Cov-2.

Green Pass renforcé

Ce certificat renforcé atteste la vaccination ou la guérison de l’infection par la SARS-Cov 2.

 

Pour les dernières informations sur la durée de validité du Certificat vert, consultez le site du Ministère de la Santé.

Le Certificat vert Covid 19, connu en Europe sous le nom de EU Digital COVID Certificate, est délivré en Italie par le Ministère de la Santé, sous format numérique, qui peut être imprimé sur papier.

Certificat vert Covid 19 ou green pass

Certificat vert Covid 19 ou green pass

Le Certificat vert Covid-19 (ou green pass) est une attestation qui comporte un code-barres à deux dimensions (QR Code) et un sceau électronique qualifié.

Certificat vert Covid 19 ou green pass de base

Ce certificat est délivré à la suite de la vaccination contre la SARS-Cov-2, ou de la guérison de l’infection par la SARS-Cov 2 ou du résultat négatif d’un test moléculaire ou antigénique rapide de détection du virus SARS-Cov-2.

Green Pass renforcé

Ce certificat renforcé atteste la vaccination ou la guérison de l’infection par la SARS-Cov 2.

 

Pour les dernières informations sur la durée de validité du Certificat vert, consultez le site du Ministère de la Santé.

Le Certificat vert Covid 19, connu en Europe sous le nom de EU Digital COVID Certificate, est délivré en Italie par le Ministère de la Santé, sous format numérique, qui peut être imprimé sur papier.

La campagne de vaccination

L’objectif de la campagne de vaccination de la population est de prévenir les décès dus à la COVID-19 et d’atteindre le plus rapidement possible une immunité collective face à la SARS-Cov2. La campagne a été lancée le 27 décembre 2020 sous forme symbolique, en Italie et en Europe, avec la Journée de la vaccination et, de manière effective, à partir du 31 décembre 2020, après l’approbation par l’EMA (European Medicines Agency–Agence européenne des médicaments) du premier vaccin contre la COVID-19.
Après la phase initiale, le plan stratégique approuvé par le Parlement le 2 décembre 2020 poursuit sa montée en puissance.
En Vallée d’Aoste, le Gouvernement régional a adopté le Plan de vaccination établi par l’AUSL, qui a depuis été mis à jour en fonction des modifications introduites par le Plan de vaccination national.

La campagne de vaccination

L’objectif de la campagne de vaccination de la population est de prévenir les décès dus à la COVID-19 et d’atteindre le plus rapidement possible une immunité collective face à la SARS-Cov2. La campagne a été lancée le 27 décembre 2020 sous forme symbolique, en Italie et en Europe, avec la Journée de la vaccination et, de manière effective, à partir du 31 décembre 2020, après l’approbation par l’EMA (European Medicines Agency–Agence européenne des médicaments) du premier vaccin contre la COVID-19.
Après la phase initiale, le plan stratégique approuvé par le Parlement le 2 décembre 2020 poursuit sa montée en puissance.
En Vallée d’Aoste, le Gouvernement régional a adopté le Plan de vaccination établi par l’AUSL, qui a depuis été mis à jour en fonction des modifications introduites par le Plan de vaccination national.

Quelle est la durée de la protection vaccinale ?

La durée de la protection n’est pas encore définie avec certitude car la période d’observation était nécessairement courte. Les connaissances relatives aux autres types de coronavirus indiquent que la protection diminue après 6 mois du vaccin. Bien qu’il soit plausible que la vaccination protège contre l’infection, les personnes vaccinées et les personnes en contact avec elles doivent continuer à prendre des mesures de protection contre la COVID-19.

Quand la protection commence-t-elle après la vaccination ?

Même si la production d’anticorps contre le virus commence probablement dès l’administration de la première dose de vaccin, celle-ci n’est pas suffisante. C’est pourquoi, pour les vaccins qui prévoient l’injection de deux doses, il est important de compléter le cycle de vaccination, afin de consolider et de prolonger la mémoire immunitaire.

Après la vaccination…

Même après avoir été vacciné, il est important de continuer à respecter les règles de prévention de la COVID-19 (utilisation d’un masque, respect des distances physiques, lavage fréquent des mains et ventilation des locaux). Toute réaction à la vaccination doit être signalée au médecin de famille ou à l’AUSL, comme en cas de réaction à tout médicament, selon le système national de pharmacovigilance actif depuis longtemps dans tout le pays.

Même après avoir été vacciné, il est important de continuer à respecter les règles de prévention de la COVID-19 (utilisation d’un masque, respect des distances physiques, lavage fréquent des mains et ventilation des locaux). Toute réaction à la vaccination doit être signalée au médecin de famille ou à l’AUSL, comme en cas de réaction à tout médicament, selon le système national de pharmacovigilance actif depuis longtemps dans tout le pays.

Pour plus d’informations…

Pour plus d’informations…